Suzuki Marine dévoile le nouveau DF100B et le V6 DF350A.

Sur son stand situé dans le Hall 2.2, Suzuki exposera pour la première fois le DF100B, qui sera commercialisé à partir de janvier 2018, ainsi que les DF25A et DF350A, présentés dans leur livrée blanche. Toutes les différentes catégories de moteurs seront représentées avec un exemplaire de chaque série.

En plus de ses nouveautés produits, Suzuki mettra également en avant son partenariat avec Michel Desjoyaux, inauguré lors du Barracuda Tour 2017, au port du Crouësty. Les spécificités du catamaran de Michel Desjoyaux seront présentées sur le stand. Ce 60 pieds unique est équipé de deux puissants moteurs 300 ch Suzuki, installés par l’équipe de Mécanique Plaisance, à Port-la-Forêt. Le nouveau moteur hors-bord V6 DF350A étoffe la gamme et complète l’offre des six cylindres.

 

Yamaha sera présent au salon Nautic du samedi 2 au dimanche 10 décembre 2017 pour exposer une grande diversité de produits, entre nouveautés 2018 et gammes de référence.

Porte de Versailles sur le stand A15-B1 du hall 4, Yamaha accueillera le public autour de 23 moteurs hors-bord, dont les nouveaux F25GWHL, F80DETL, F100FETL, F150GETL et F175CETL.

Compte tenu des retards accumulés durant l’année 2017, SAS et Chantier Naval Bretagne Sud ne sont pas en mesure de présenter le ARMOR-X 29 au Salon Nautique de Paris 2017. “Nous devons, raisonnablement, différer le programme précédemment annoncé d’une année. Nous prions tous ceux qui attendaient ce bateau de bien vouloir nous excuser pour la gène occasionnée”, indiquent les responsables.

Rappel :
SAS, importateur des Revenger depuis 15 ans, s’associe au Chantier Naval Bretagne Sud pour construire et équiper une nouvelle gamme d’embarcations semi rigides de Prestige à hautes performances. Forts de notre expérience dans ce domaine, nous nous sommes inspirés des qualités premières des Revenger et les avons modernisées. Le cabinet d’architecture navale JPFDesign, spécialisé dans la structure des voiliers de course au large, a été chargé des études. L’entreprise accède ainsi au label ”made in France”, la conception, la fabrication et le montage étant réalisés à Lorient et sa périphérie. Les bateaux seront construits au sein du pole technologique de Lorient, hautement qualifié en structure composite. Ils intégreront bon nombre d’innovations et de matériaux appliqués à la course au large, seront donc plus légers et plus solides…