Joker Boat Clubman 28

Un sans faute !

La production italienne dans le secteur des unités de 8 mètres est très concurrentielle. D’où l’impatience des propriétaires de Joker Boat (et des autres !) qui attendaient de pied ferme ce nouveau modèle qui fait déjà figure de référence dans la catégorie…

24 nds

Vitesse de croisière

43 nds

Vitesse maximum

78 900

Prix modèle essayé

Comme nous avait confié Denis Cerda lors de notre visite à sa concession Hyères Espace Plaisance (HEP) à l’automne dernier : « Les propriétaires d’un semi-rigide de la marque Joker Boat rachètent un modèle de la même marque, tant leur satisfaction est grande à naviguer sur ces bateaux ». Avec la sortie du nouveau Clubman 28, le challenge était donc d’autant plus difficile à relever par le chantier italien, à la clientèle fidèle mais exigeante.

Finition et rangements au top !

Ni allons pas par quatre chemins, ce Clubman 28 option « teck » est non seulement magnifique mais aussi d’une finition exemplaire. Si d’autres constructeurs font quelques concessions sur les détails de finition, l’assemblage ou la qualité des matériaux pour abaisser le poids ou le prix de leur bateau… Ici, manifestement, ce n’est pas la politique de la maison !

Le standard de la marque est respecté. L’impression de qualité et de robustesse est palpable dès la montée à bord. Les aficionados de la marque et les amoureux de la qualité ne seront pas déçus.

Dès la montée à bord, on remarque le côté pratique du plat-bord situé sur le haut du flotteur. Placé en longueur sur toute la partie arrière, il permet non seulement de monter à bord sans marcher sur le flotteur, mais aussi d’accéder aux plages arrière en contournant la sellerie du carré. Le revêtement, lui aussi en teck, est anti dérapant. Idéal pour les allées/venues des enfants vers l’échelle de bain.

Une fois à bord, on retrouve la configuration classique des bateaux italiens. À savoir : bain de soleil à l’avant et carré à l‘arrière. Le bain de soleil aux dimensions généreuses (220 x 175 cm) est fixe. Il ne permettra donc pas de circulation devant la console.

La totalité de la sellerie est composée d’un tissu typé « textile technique ». Confortable et de belle facture, ce matériau étanche sèche très vite et semble résistant. Un bon point pour espérer une bonne résistance au temps. Détail important : la fixation des nombreux coussins est assurée par des scratchs mais aussi des glissières. L’assurance de ne pas voir s’envoler l’un d’eux lors d’un « run » ou les jours de grand vent.

Sous ce bain monté sur vérins se trouve un coffre au volume impressionnant. Il engloutira sans problème la sellerie et autres sacs. Le guideau électrique et son davier sont entourés de deux taquets. La commande est activée depuis la console. Elle peut aussi être manipulée de façon manuelle depuis l’avant. La baille à mouillage située sous le coussin en proue laisse un accès libre à la chaîne et aux cordages.

Une cabine bien pensée…

La console, centrée, est massive mais révèle bien des atouts. La partie frontale se relève, assistée par deux gros vérins, pour donner accès à un espace toilettes aux belles dimensions pour une unité de 8 mètres. WC marins, lavabo et douchette avec petit miroir de courtoisie, le tout laissant près d’1,60 mètres de dégagement. On ne se sent pas à l’étroit dans cette cabine bien pensée !

Sur la console imposante, l’instrumentation est complète et l’espace dédié permet d’accueillir tous les écrans nécessaires. La position de conduite est parfaite, bien aidée par le marchepied assurant de bons appuis. On se sent protégé derrière cette console large équipée de mains-courantes efficaces. Le pare-brise, qui ne semble pas très haut, protège pourtant efficacement des embruns et laisse une excellente visibilité. La manette de commande tombe sous la main et le volant gainé de cuir et agréable au toucher, offre de bonnes sensations pour manœuvrer au doigt et à l’œil.

Pratique aussi la petite poche siglée de la marque, placée sous le volant afin d’y ranger les capots sondeurs ou autres documents. L’assise de leaning-post est elle aussi large et permet d’accueillir pilote et copilote. Un coffre se situe sous l’assise et dévoile un petit espace cuisine. Une table à découper et un évier en partie supérieure viennent compléter le frigo et la tablette. Des éléments bien pratiques au moment de passer à table. Laquelle se trouve au milieu d’un beau carré arrière pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes.

Les assises latérales, comme la partie arrière, basculent pour donner accès à un seul et unique coffre. Lequel permet de loger beaucoup de matériel, tels que la table, les gilets ou les tuyaux de rinçage. Mais aussi d’atteindre facilement la partie technique. Les batteries et l’ensemble des éléments se trouvant dans la coque sont ainsi facilement accessibles. Enfin, les plages arrières sont suffisamment spacieuses, et celle bâbord reçoit une main-courante très utile pour faciliter la remontée à bord.

Rien ne manque donc sur ce 28 pieds qui, au regard de son aménagement et de son agencement, pourrait nous laisser croire être sur un semi-rigide de taille bien supérieure.

Haut perché !

Les conditions météo le jour de notre essai nous ont permis d’apprécier pleinement la qualité des carènes Joker Boat. Le vent fort, sur cette Méditerranée sombre et nuageuse, a dévoilé le terrain de jeu favori de ce 8 mètres !

Perché haut sur l’eau, et propulsé sans difficulté par le F300 Yamaha, l’ensemble efface le clapot bien formé dès la vitesse de croisière atteinte. L’impression de dominer la situation est bien réelle. Il est alors tentant d’aller chercher les 43 nœuds de vitesse maximale atteints lors de l’essai. La tenue de cap restant parfaite, aucun tangage n’a été relevé à haute vitesse. Les virages, même serrés, se prennent en toute confiance, les flotteurs en appui sur l’eau limitant le gite.

La puissance du V6 japonais permet un déjaugeage rapide même si une légère inertie est ressentie au départ. Il sera meilleur en reprises où les montées en régime rageuses inciteront le pilote à jouer avec les vagues comme on pourrait le faire avec un 6 mètres.

La vitesse de croisière se situe un peu au-dessus de 25 nœuds pour 4 000 tr/min, rendant ce bateau apte à des traversées confortables en ayant une consommation raisonnée. La puissance maximum de 2 x 250 ch laisse envisager un programme sportif que cette carène devrait encaisser sans broncher.

Conclusion

Issu d’une gamme très appréciée, ce dernier-né reste fidèle à ses prédécesseurs. Très bien fini, confortable et accueillant, il saura être polyvalent pour un programme familial en toute sécurité et très adapté à la navigation méditerranéenne. Challenge réussi donc pour le chantier italien qui a assuré une digne succession. Ce Clubman 28 est une belle réussite. Un sans-faute !

Longueur8,25 m
Longueur intérieure
7,70 m
Largeur3,15 m
Largeur intérieure1,88 m
Poids (avec moteur)1 800 kg
Diamètre du flotteur 63 cm
Matériaux du flotteurCR/CSM
Compartiments étanches6
Personnes autorisées18 (catégorie B)
Puissance maxi2 x 250 ch
Puissance recommandée300 ch
Capacité du réservoir420 l
Prix TTC78 900 €
Tarif assurance863 € (Franchise : 700 €)

Équipement standard

Sellerie
Bains de soleil
Leaning-post
Console de pilotage complète
Direction hydraulique
Réservoir 420 l
Échelle
Tableau électrique

Principales options

Taud de mouillage
Taud de console et banquette
Plancher teck
Arceau polyester

Moteur

MarqueYamaha F300
Puissance300 ch
Cycle4 Temps
Régime maxi6 000 tr/min
Cycle4 Temps
Cylindrée4 169 cm3
Poids268 kg
Rapport poids/puissance0,89 kg/ch
Prix30 205 €

Ses points forts : Qualité de fabrication Soin des finitions Dotation standard Qualités marines