Wimbi Boats W9i

Élégance australienne !

Un semi-rigide de 9 mètres motorisé en inboard avec tout l’équipement et l’homologation destinés à la grande croisière… Le rêve !

24 nds

Vitesse de croisière

35,5 nds

Vitesse maximum

81 701

Prix modèle essayé

En s’appuyant sur une structure expérimentée dans la construction navale, Wimbi Boats a lancé en 2014 la commercialisation du W9i. Un semi-rigide de 9 mètres à moteur inboard. Son concept de personnalisation propose 4 profils de navigation (« Balade », « Croisière », « Sportif » et « Course ») avec des puissances et des tarifs échelonnés selon l’utilisation.

À ces déclinaisons viennent s’ajouter 4 niveaux d’équipement élaborés grâce au retour d’expérience des clients. De quoi sélectionner une multitude de combinaisons visant à satisfaire les plus exigeants. Un pack « Nuit » composé d’éclairage à led sur le pont ou sous la coque est aussi possible.

Le W9i, placé dans un créneau très concurrentiel, fait valoir de sérieux atouts avec des tarifs agressifs, qui offrent pour ces ensembles un très bon rapport qualité/prix.

Ligne élégante

C’est en baie d’Ajaccio en Corse que nous avons pris ses commandes. Avant même de monter à bord, cette unité de 9 mètres en impose, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne ressemble à aucun autre !

Le flotteur composé de 6 compartiments, en CR/CSM, est bicolore, assorti à la sellerie. Le logo « Wimbi Boats », placé sur la partie extérieure du flotteur au niveau de la console, rend ce bateau identifiable par tous. La ligne générale est élégante, la console massive surplombée d’un arceau en position inverse, sens opposé à la navigation, lui donne même un côté sportif.

Une fois le pied posé sur le pont en Flexiteek – un revêtement composite ayant l’aspect du teck naturel (option) – l’impression de qualité est visuelle et palpable. Nous avons à faire à un bateau haut de gamme qui semble particulièrement bien fini.

Le solarium avant (160 x 140 cm) peut accueillir facilement 5 personnes, et peut se transformer en un coin repas avec une partie centrale relevable en fibre offrant une table accueillante. Les assises sont confortables. La sellerie de très bonne qualité a été confiée au fabricant américain Spradling. Les dossiers sont bien relevés, offrant un bon maintien lors de la navigation ainsi qu’une protection efficace contre le vent.

L’ensemble des éléments composant la sellerie est fixé via des glissières, gage de sécurité quelles que soient les conditions de navigation. La partie supérieure séparant la sellerie du flotteur est aussi en Flexiteek, accueillant des mains courantes inox et des taquets rétractables.

Une trappe à la proue donne accès au mouillage, composé d’une chaîne de 8 mm longue de 50 m. La double commande du guindeau électrique peut se faire depuis la console ou à l’avant du bateau. Un détail pratique qui permet de contrôler visuellement la montée ou la descente de l’ancre.

Rangements nombreux et circulation aisée

Les concepteurs ont fait de la capacité de rangement une priorité. Les coffres sont partout. Étanches, certains sont équipés de bacs. Il est donc possible d’emporter beaucoup de matériels ou bagages. Ils seront bien rangés et le pont sera libre pour une circulation sans encombre.

La console, large et centrée, est personnalisable avec un choix de 10 couleurs. Une banquette se trouve sur la partie avant et c’est par une ouverture latérale que l’on accède à la cabine équipée d’un WC et d’un réfrigérateur. Cet espace peut aussi servir pour stocker des objets encombrants comme des planches de wakeboard ou du matériel de plongée.

La partie pilotage, bien protégée par un large pare-brise teinté, comporte tous les éléments nécessaires à la navigation, dont la commande électrique du moteur et un ordinateur de bord très lisible pour le contrôle de la motorisation. Le volant 3 branches cerclé d’un « covering » carbone est du plus bel effet. L’emplacement libre au-dessus du volant permet d’accueillir un combo sondeur/GPS de grande taille. Sur la partie gauche, les cadrans d’indications nous donnent le niveau de carburant ou d’eau, tandis qu’une batterie switch assure l’ensemble des commandes électriques. Présentes aussi, deux prises (USB et allume-cigare) pour pouvoir recharger son téléphone. Une console bien agencée comporte même une trappe étanche en partie basse pour y renfermer les objets sensibles.

Le leaning-post est un classique sur les unités de cette taille. Il comporte des coffres et possède un évier ainsi qu’un emplacement pour un réchaud à gaz situé sous l’assise. Bien vu : la trappe d’accès à la vanne de secours carburant. Il reste alors 70 litres sur cette réserve.

Grand solarium !

La partie arrière du W9i reste la plus surprenante. En effet, le montage du moteur inboard libère complément l’espace pour proposer une plateforme et une plage de bain très vaste. Ce grand solarium (160 x 160 cm) peut accueillir plusieurs personnes qui auront le privilège d’avoir une vue dégagée vers la poupe. La plage est quant à elle un véritable ponton (175 x 100 cm) ! Endroit préféré des baigneurs, ou des enfants, elle sera aussi idéale pour les activités de plongée.

À noter que l’échelle de bain à bâbord est dissimulée sous le plancher. On trouve aussi une douchette pour se rincer à la sortie de l’eau.

Présents également à bord : un gonfleur électrique qui permettra de mettre en pression les flotteurs ou une bouée, une pompe d’eau douce reliée à un tuyau de 6 mètres qui sera la bienvenue pour rincer le bateau lorsqu’un point d’eau ne sera pas présent au port. Une volonté évidente du chantier de faciliter la vie des utilisateurs…

Après cette revue de détails, place à la navigation. Le montage d’une propulsion de type Drive, rare sur ce marché, est couplé avec un moteur MerCruiser rendu accessible sous le bain à l’arrière. Un moteur dont nous avions déjà parlé auparavant et qui a été conçu spécifiquement pour la navigation.

Ce V8 essence de 6,2 litres de cylindrée et 320 ch entraine deux hélices inox contre rotative à 3 pales. Cette configuration « inboard » offre quelques avantages certains. En plus de libérer la plage arrière, il est particulièrement silencieux au ralenti. Une fois la manette des gaz généreusement enfoncée, le V8 américain emmène sans difficulté le W9i. L’embase Bravo 3, en position basse dans l’eau, produit un très bon couple. Sans être foudroyant, le déjaugeage, sans cabrage, pour ne pas dire à plat, prend un peu plus de 7 secondes. Un bon résultat au vu du poids de l’ensemble.

Ensemble stable et comportement sain

Les sensations sont vraiment différentes d’un montage hors-bord. L’accélération est progressive et la vitesse de croisière est vite atteinte. Les conditions de mer le jour de notre essai, relativement bonnes, ne nous ont pas permis de pousser le W9i dans ses retranchements. La prise de gite dans les virages est maitrisée, pas de cavitation des hélices même en virages serrés. L’avant de la coque très en V fend les vagues efficacement et la grosse virure joue parfaitement son rôle déflecteur. Les occupants resteront au sec lors de conditions plus houleuses.

Une navigation plus au large nous permet d’apprécier la stabilité de l’ensemble avec une vitesse de croisière de 24 nœuds à 3 500 tours /minute. Vitesse à laquelle le W9i s’affranchit du clapot de 40 cm avec facilité, et dans un confort très appréciable. Assurément un bateau prêt à effectuer de longues traversées, d’autant que la consommation moyenne permet d’envisager une autonomie suffisante pour plus de 10 heures de navigation.

La pause au mouillage face à la plage d’Isolella nous permet d’apprécier les bains de soleil et le taud de grande taille facilement mis en place. La machinerie poussée à fond sur le retour permettra d’atteindre la vitesse maximum de presque 36 nœuds, le trim n’influant que très peu la vitesse de pointe.

Un bilan très positif donc pour ce W9i qui est rassurant et saura satisfaire une large clientèle. La finition est excellente et le comportement sain en navigation, à défaut d’être sportif. Il faudra privilégier la version « Sport » ou « Course » pour les amateurs de sensations fortes. Quant à l’aménagement global, il est très bien pensé.

Conclusion

Wimbi Boats a fait les bons choix pour se hisser d’emblée au plus haut niveau, avec un premier modèle très réussi. On peut affirmer que ce W9i est bien né. Et c’est avec impatience que nous attendons de pouvoir essayer les nouveaux modèles de la marque australienne.

Longueur9,00 m
Longueur intérieure
8,80 m
Largeur3,16 m
Largeur intérieure1,85 m
Poids (avec moteur)1 500 kg
Diamètre du flotteur 52/64 cm
Matériaux du flotteurCR/CSM
Compartiments étanches6
Personnes autorisées18 (catégorie B)
Puissance maxi430 ch
Puissance recommandée370 ch
Capacité du réservoir350 l + 70 l
Prix TTC81 701 €
Tarif assurance520,40 € (Franchise : 700 €)

Équipement standard

Flotteur Orca® Hypalon© gonflable 6 sections gonflables indépendantes
Liston double-chocs en caoutchouc
Poignées de chaque côté
Fibre de verre de pont antidérapant
Cokpit auto-videur
Plate-forme de bain en fibre de verre avec coffre pour échelle de bain
Espace de rangement sous tous les sièges
Console centrale en fibre de verre moulée et mains courantes en inox
Compartiment de rangement avec porte d’accès dans la console
Table de pique-nique amovible transformable en espace de bronzage
Collecteurs d’échappement
Chambre d’admission d’air du moteur
Salle des machines avec insonorisation
Panneau de commande étanche avec disjoncteurs
Compas marin et feux de navigation

Principales options

Roll-bar, guindeau électrique
WC électrique
Cuisine
Bimini
Système hi-fi
Douchette
Revêtement de pont Flexiteek

Moteur

MarqueMerCruiser 377 Mag
Puissance320 ch
CycleV8
Régime maxi5 200 tr/min
Cylindrée6,2 l
Poids401 kg
Rapport poids/puissance1,25 kg/ch
Prix à partir de20 773 €

Ses points forts : Qualité de fabrication Soin des finitions Dotation standard